Botowamungu Kalome

Rédacteur en chef


Barcelone, une ville entre esthétisme, poésie et audace… comme son équipe de foot

Jusque dans ses moindres détails : rues, façades des bâtiments, pavés, réverbères, allées et trottoirs, transports en commun, flancs escarpés… Barcelone respire l’esthétisme dans ses grandes largeurs mais aussi à travers une foultitude des détails. En visitant cette ville catalane, on découvre un patrimoine riche des réalisations architecturales et artistiques renversantes qui côtoient des constructions modernes aux lignes osées, originales. Sa population ? Avenante. La place de l’Espagne, à Barcelone, offre la journée et le soir un intéressant résumé de ce qu’est cette métropole espagnole. Deux immenses colonnes en briques rouges se déploient vers le ciel avec la sérénité d’une cathédrale. Juste… Continue reading

Bwanga Tshimen : « Effectivement, nous étions partis avec des féticheurs à la coupe du monde ’74 »

Je vais finir par m’aligner sur la croyance populaire qui soutient que les fétiches congolais perdent leur force mystique dès qu’ils traversent un cours d’eau. L’équipe nationale de la RDC qui avait participé à la phase finale de la coupe du monde 1974, et qui était repartie sans marquer le moindre but, avait été accompagnée par de féticheurs. Dont le nombre aurait avoisiné la quinzaine. Et pas n’importe lesquels selon le vice-capitaine de l’époque Bwanga Tshimen : « Effectivement, suite à un entretien avec le général Mobutu, les dirigeants du foot congolais et les présidents des grands clubs avaient carte blanche pour… Continue reading

Bwanga Tshimen : « Impressionnés par Mokili Saïo et Kibonge, certains présélectionnés quittaient l’équipe nationale d’eux-mêmes et sans prévenir »

Peu disert sur ses qualités et sur les hommages qui ont accompagné sa carrière, ne comptez pas non plus sur Bwanga Tshimen pour établir une hiérarchie entre tous les talents que le Ballon d’or a côtoyés au TP Mazembe et au sein des Léopards. Tout  juste a-t-il consenti, dans un fou rire et à coups d’anecdotes hilarantes, de raconter ou de confirmer des faits incroyables concernant les immenses joueurs qu’ont été Mokili Saïo (sur la photo : accroupi, 6e à partir de la gauche),  Jeff Kibonge (4e) et Robert Kazadi(debout, 9e  à partir de la gauche). Trois légendes. Pour intégrer… Continue reading

Bwanga Tshimen : « Ballon d’or, Ballon d’argent, est-ce que je les avais mérités ? »

Si ç’avait été le journaliste congolais Didier Mbuy (Didi Mitovelli sur Facebook), excellentissime en story telling, prompt à l’émerveillement frénétique mais toujours très inspirant, il aurait posé le crayon et arrêté l’interview. Alors que j’avais consacré son Ballon d’or comme le point culminant de mon  interview, Bwanga Tshimen avait tout de suite douché mon enthousiasme une fois le sujet abordé : « Ballon d’or, Ballon d’argent, est-ce que je les avais vraiment mérités ? Est-ce que j’étais plus  fort que tout le monde ? Je ne dirais jamais ça ». Impensable d’en rester là. Je convoque alors une autre distinction non moins flatteuse : le surnom… Continue reading