Botowamungu Kalome

Rédacteur en chef


CAN : RDC, attention le cuirassé a quelques fissures

Si vous suivez la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se déroule au Gabon et que vous êtes adeptes du suspense, ne lisez pas les publications des Congolais sur Facebook. Ils se trouvent trop beaux, trop forts et se voient déjà superbes vainqueurs de cette édition. Les chiffres parlent pour eux : dans la phase des poules, leur sélection a remporté deux matches et a fait un nul avec 6 buts marqués contre 3 encaissés. Le Sénégal a fait autant et encaissé un but de moins ? « Et alors ? », semblent-ils se dire. Si on regarde… Continue reading

Johanna Rolland, maire de Nantes, a demandé l’impossible à Manuel Valls

Nantes n’a pas du tout suivi Johanna Rolland, son maire, dans son appel à voter pour Manuel Valls à la primaire de la gauche.  C’est à se demander même si son appel n’a pas mobilisé… contre l’ancien premier ministre qui a pointé 15 points (25 %) loin derrière Benoît Hamon (40 %). En effet, dans un élément vidéo réalisé par le quotidien local Presse Océan, le maire de Nantes appelle au réalisme des électeurs de gauche : « Manuel Valls est, sans doute, celui qui est le plus en situation d’amener la gauche au deuxième tour de l’élection présidentielle ». Lucide,… Continue reading

Entre panses abyssales et politiques interchangeables

Au contact de Kabila, ils se sont tous abrutis, non pas que l’intéressé serait un abruti hautement contagieux, juste que l’on gagne et l’on assure sa place auprès du « Raïs » en l’enfermant dans l’illusion de l’homme indispensable. Cela va de graves violations des droits de l’homme incarnées par Kalev le patron de l’Agence nationale des renseignements (ANR) à la prostitution morale et intellectuelle assumée de Kin Kiey, en passant par le mensonge et des arrangements avec la vérité érigés au rang de religion par Lambert Mende Omalanga. En s’en remettant au mauvais génie de ces courtisans, Kabila s’est… Continue reading

RDC : la présidence de la République abonnée aux fautes de français

Plus aucun discours, plus aucun communiqué de presse ne sort de la présidence de la République de la RDC sans charrier son lot de fautes de syntaxe et de formules comportant des contresens.  Non, commettre une faute de français n’est pas une abomination, même si cela arrive au sommet de l’État. Personne n’est, en effet, à l’abri d’un accident syntaxique ou d’un accord boiteux. Mais, en la  matière, le cabinet de Joseph Kabila est devenu une usine. Étonnant, car l’on ne peut comprendre que ne siège dans ce haut lieu du pays, autre chose que la crème des crèmes du… Continue reading