Esther Akawa : le concert de la reconquête en Afrique du Sud


Esther Akawa face à son public

Venue tout droit de Kinshasa, en compagnie de son mari JC Tshituka , ingénieur de son et arrangeur, la chanteuse Esther Akawa Tshituka a reçu un accueil chaleureux de la part de la communauté congolaise d’Afrique du sud. Un accueil dans un contexte de raréfaction des concerts de la musique congolaise au pays de Mandela.

C’est à l’église Wold of Live Church à Yeoville, cité proche de Johannesbourg à forte communauté  africaine que la chanteuse s’est produite le 26 novembre devant une foule nombreuse. De plus, la météo a été clémente alors que pendant toute la semaine, tous les quartiers environnants étaient arrosés abondamment par la pluie. Une aubaine pour l’artiste qui, à 32 ans, mène une carrière professionnelle bien remplie. Révélée au public par son premier album Secret du royaume, la chanteuse est également l’auteure de l’opus Formule ya Suka sorti en juillet 2010, chez Gospel Records de Philippe Lubasu.

Retour en images sur cette «journée de prière» pour la paix en RDC, une production de la Maison JRG de Jean-Réné Golo .|La rédaction ( AEM)

À LIRE ÉGALEMENT SUR

Digitalcongo.net>>>>

Amagep.co.za>>>>

Reportage photo réalisé par Michaux Lotoko photo pour AEM

 

  • L’ Apôtre Aimé Ndonga en pleine  prédication avant le concert © AEM

  • Jean-René Golo, le boss de la Maison JRG Productions © AEM