Angola : le gouvernement décide la hausse des salaires


Le Gouvernement angolais a décidé récemment, en conseil des ministres, une hausse « progressive » des salaires dans la fonction publique, sur la base de « discrimination positive » en faveur des employés à bas salaires. Aucune information n’a filtré sur le niveau de l’augmentation prévue ni sur le délai d’application, mais l’on parle de 15% pour les salaires les plus bas, ce qui correspondrait au taux d’inflation annoncé par l’exécutif pour cette année. Une inflation qui, en raison de la crise que connaît le pays, a dépassé 40 % au cours de l’année 2016.

Depuis juin 2014, le salaire minimum en Angola est fixé, au taux de change actuel, à 22.504,50 kwanzas (127 euros) pour les employés du secteur du commerce et de l’industrie minière. Le plus bas, en dépit de la mise à niveau opérée à l’époque, est le revenu mensuel minimum pour les secteurs des transports, des services et des industries manufacturières, fixé à 18.754,00 kwanzas (106 euros), ainsi que le secteur de l’agriculture, 15.003,00 Kwanzas ( 85 euros).

Le Conseil des ministres a ainsi approuvé « une série de décrets présidentiels portant sur le réajustement des salaires de la fonction publique », ainsi que le salaire minimum garanti unique, le salaire minimum pour les grands groupes économiques ainsi que les pensions de protection sociale obligatoire « en vue d’ améliorer le niveau des revenus des fonctionnaires et des travailleurs en général et d’augmenter le pouvoir d’achat des citoyens » lit-on dans le communiqué final de la réunion.|Jossart Muanza (AEM)