Angola : construction de 7 centrales électriques hybrides


L’Angola va construire sept centrales hybrides pour produire de l’électricité à partir du diesel et des panneaux solaires. Coût de l’investissement pour une production totale de 35 mégawatts (MW) : 225 millions d’euros. Le projet sera réalisé par la société chinoise Dongfang Electric Corporation (DEC) spécialisée dans la construction de centrales de production d’électricité à partir de combustibles fossiles et renouvelables.

Le projet prévoit l’installation de ces centrales hybrides dans les localités de Sanza Pombo, Sumbe, Cubal, Bailundo et dans plusieurs provinces angolaises. Outre les centrales hybrides, et « en tenant compte de l’urgence » le contrat concerne également la « livraison, l’installation, la mise en service, l’exploitation et la maintenance » de trois centrales électriques diesel d’une capacité de 20 MW chacune dans les villes de Moçâmedes (province de Namibe), Luena (Moxico) et Menongue (Kuando Kubango). Le groupe DEC, qui a signé avec l’entreprise publique angolaise PRODEL va également installer des lignes de moyenne tension fr 15 et 30 KV, reliées à ces centrales.

Avec un fort déficit de production d’électricité caractérisé par des délestages fréquents  dans la fourniture de l’électricité, l’Angola est toujours confrontée à l’absence de réseaux pour couvrir les zones rurales, dont celles concernées par ce projet. Selon une étude effectuée en 2014 seuls 1,7 millions de foyers (31,9%) étaient desservis, presque exclusivement dans les zones urbaines contre seulement 48 173 ménages dans les zones rurales. L’étude a d’autre part révélé que, principalement dans les grandes villes, les lanternes constituaient la deuxième principale source d’éclairage, desservant plus de 1.752 familles (31,6%), alors que 14,3% recourent aux lampes électriques et 9,3% aux générateurs.|Jossart Muanza (AEM)