Comédie musicale « Bac ou mariage » présentée à Brazzaville


Mbaye Diop ( Gilféry) Coumba (Olmiche Bantsimba) et Soukey (Mariusca Moukengue)| Crédit Photo: Zed Lebon, Février 2018

Soukey, une Dakaroise qui vient d’obtenir son B.E.P.C, est confrontée au diktat parental qui veut lui  imposer Gueye, un vieux polygame directeur d’usine. Révoltée, elle tente de s’enfuir, avec l’aide de sa copine Assi et de ses collègues de classe. Telle est la trame de la comédie musicale écrite par Fifi Tamsir Niane Cochery, mise en scène par l’artiste plasticienne Bill Kouélany et qui a été présentée samedi 3 février dernier, à l’Institut Français du Congo (IFC) à Brazzaville.

Ce spectacle épilogue sur l’emprise de la coutume sur le mariage. Présenté pour la première fois en 1987, au Café de la Danse à Paris. D’une durée d’une heure et cinquante minutes, ce spectacle est caractérisé par des faisceaux lumineux, rythmé avec du texte, beaucoup de chorégraphies sous les effets transitoires du clair-obscur. Les comédiens se sont montrés habiles avec beaucoup de subtilité dans le langage corporel.

Ce spectacle a été présenté dans le cadre du vernissage du « mois Rouch», avec la prise de parole de Marie Audigier, la directrice de l’IFC et de Bertrand Cochery, ambassadeur de France au Congo, qui ont retracé la vie de Jean Rouch. Hommage a été rendu à Jean Rouch, décédé le 18 février 2004, au Niger, à travers une série d’activités présentant les œuvres cinématographiques, des conférences-débats et l’exposition photo sur le réalisateur qui s’étend jusqu’au 23 février 2018.

La prochaine représentation de ce spectacle est prévue le mardi 27 février 2018, à 18 heures, au siège social des Ateliers Sahm. |Aimé Makiza (AEM), Brazzaville, Congo

  • Stéphane Mensah, Fifi Tamsir Niane et Bertrand Cochery © Crédit photo: Zed Lebon, Février 2018