L’UNITA prépare des funérailles dignes de Jonas Savimbi


L’UNITA, le plus grand parti de l’opposition angolaise, a assuré jeudi dernier que les funérailles de son ancien dirigeant, Jonas Savimbi, auront lieu cette année et « le parti entend mobiliser des milliers d’Angolais ». De son côté, le gouvernement a prévenu que  ça le sera sans les honneurs de l’Etat, ce qui n’a pas empêché l’Unita, qui a pris acte, de « la volonté de coopération manifestée par le  président de la République ». Aucune date n’a été fixée à ce jour.

Le parti de celui que l’on appelait Galo Negro (Coq noir) a créé, à cet effet, depuis 2014, une commission chargée du processus d’exhumation de la dépouille de Jonas Savimbi, inhumé au cimetière Luena à Moxico, pour son transfèrement vers le caveau familial dans le village de Lopitanga, municipalité d’Andulo, à environ 130 kilomètres au nord de Kuito, dans la province de Bié.

Pour rappel, Jonas Savimbi avait été tué en 2002 par les Forces armées angolaises  après que le Galo Negro a repris la rébellion après une période de participation à la vie politique via les élections. Ce qui a fait dire au ministre d’État et chef de la Chambre de la sécurité du président de la République qu’il ne s’agira pas de funérailles officielles, car l’ancien président de l’UNITA n’assumait pas des fonctions officielles à sa mort. Jossart Muanza (AEM)