Royaume-Uni : le maire de Londres demande la régularisation de tous les sans-papiers estimés à 725 000 par la BBC


Une enquête de la BBC vient de révéler que 725.000 sans-papiers auraient une activité salariée et auraient donc un apport sur l’économie nationale. Ce constat a amené Boris Johnson, le maire de Londres, à plaider pour une moralisation de la politique d’immigration du gouvernement qui passerait par une amnistie générale pour tous les sans-papiers présents sur le territoire tout en renforçant la sécurité aux frontières. Une amnistie qui serait préparée par un comité interministériel.

Cette enquête contredit un autre chiffre présenté par Jacqui Smith, la secrétaire d’État à l’intérieur, qui avait évoqué devant le parlement 430.000 sans-papiers. Du pain béni, en effet, pour les partisans de cette amnistie qui soulignent en même temps le coût jugé important d’une expulsion : 12.000 livres sterling, soit plus de 13.500 euros pour chaque sans-papier reconduit dans son pays d’origine. Selon un calcul rapide, l’expulsion de tous ces étrangers en situation irrégulière coûterait la bagatelle somme de 9 milliards de pounds soit environ 10 milliards d’euros. | Charles Atangana (AEM), Londres, UK