Angola : 1.500 emplois créés dans les domaines de l’énergie et de l’écologie


Le marché angolais des technologies environnementales a enregistré une croissance de 78 % de 2011 à 2013 et permis la création de 1.500 emplois dans les domaines de l’énergie, du traitement de l’eau et de l’industrie du recyclage notamment. Ces données été fournies, mardi 11 mars dernier, à Luanda, par le secrétaire d’État pour les nouvelles technologies et la qualité de l’environnement Syanga Abilio. C’était à l’occasion du lancement de la 4ème édition de la Foire International des Technologies Environnementales Ambiente Angola 2014 (Traduisez Environnement Angola 2014) qui se tiendra du 5 au 8 juin 2014 dans la capitale angolaise.

Le secrétaire d’État Syanga Abilio affiche même son optimisme pour l’avenir : « La tendance est à une plus forte croissance dans les années à venir. Nous pensons que c’est un indicateur important qui doit encourager les investisseurs nationaux et étrangers à miser dans ce secteur ». Le ministre voudrait, en effet, motiver les entrepreneurs et les investisseurs et convaincre également les institutions bancaires à s’impliquer davantage dans le financement des projets liés à ce domaine.

Le Salon international des technologies environnementales participe, à cet effet, d’une stratégie adoptée par le gouvernement angolais pour la promotion des technologies moins nocives sur l’environnement, en vue de réduire la pression sur les ressources naturelles et d’améliorer la qualité de vie des Angolais. Concrètement a rappelé Syanga Abilio : « L’Angola surveille la qualité de l’air, de l’eau et du sol conformément aux engagements stratégiques de son gouvernement dans le respect des instruments juridiques nationaux et internationaux relatifs à l’environnement ».|Jossart Muanza (AEM)