Réaction de Vincent Sosthène Fouda, Président du MCPSD aux vœux du Président Paul Biya : « des vœux anxiogènes pour le peuple camerounais… »


Par respect pour la fonction présidentielle, les vœux du Président Biya doivent, avant tout, êtres perçus comme un message traditionnel et institutionnel. Et il ne s’agit pas de douter de la volonté du Président de projeter le Cameroun vers une émergence en 2035, d’améliorer la situation de la jeunesse confrontée au problème du sous-emploi et du chômage, de remplir le panier de la ménagère, hélas, trop souvent vide depuis des années voire des décennies. Mais si ces vœux étaient sincères, pendant 22 minutes, nous avons découvert le triomphe de la stérilité.

Le Président de la République n’assume pas ses échecs, il s’est comporté en véritable récidiviste de l’inertie, prouvant – si besoin est encore- qu’il préfère s’interroger que d’agir, qu’il est impossible pour lui de tracer un chemin, d’être un capitaine ayant bien les mains fermes sur le volant du navire. Les vœux du Président ont été anxiogènes pour beaucoup de Camerounais car il n’a annoncé qu’un énième acte au contenu et aux retombées purement hypothétiques. lire la suite >>>>>