La Mutuelle du quartier Plateau des 15 ans et Batignolles sur orbite


Sortie officielle de la Mutuelle Plateau-Batignolles-sous-Bois, en sigle « MPS2B », dimanche 21 février 2016, en présence de 180 personnes, dans la salle de conférence de l’hôtel de la Préfecture de Brazzaville, dans le 4e arrondissement de la ville capitale. La création de cette association est une initiative de Chantale Ngouari et Gisèle Essanabouly excédées que les retrouvailles dans le quartier ne se fassent qu’autour des veillées funèbres. Une première tentative infructueuse avait eu lieu en 2012. Avaient été présents plusieurs filles et fils du Plateau et de Batignolles acteurs politiques, économiques, administratifs comme la sénatrice Moutou Bayonne.

L’objectif de cette structure est précisé dans le préambule des statuts : « (…) harmoniser, consolider et pérenniser la vénérable sénatrice Moutou Bayonne, concorde entre frères et sœurs disséminés à travers le territoire national et ceux de la diaspora. » Dans son mot de circonstance, Sosthène Essanabouly, en sa qualité de président de la Mutuelle, a souligné que « La modestie et le respect sont les reflets d’une bonne éducation de ses enfants qui font bien vivre le quartier, qui n’a pas besoin des bébés noirs, mais des bébés lumières ».

Poumon écologique de Brazzaville, parce qu’abritant notamment la réserve forestière de la patte d’oie, plusieurs édifices publics de la République (Aéroport International de Maya-Maya, Palais des congrès, des complexes sportifs, le ministère des Affaires étrangères, la Cour constitutionnelle, le pont du centenaire…)

Un intermède musical a été proposé par le groupe musical Embeudah Musik, qui fait la fierté du quartier dans son style de « musique urbaine » et qui, à cette occasion, a reçu un diplôme d’honneur des mains de « Yha Félicité Ontsa-Ontsa.|Aimé Dorian Makiza, Brazzaville, Congo