Le chanteur Abel Dibassa reçoit 8.000 marques d’attention en trois semaines


C’est avec beaucoup de modestie qu’Abel Dibassa a lancé son tout premier album solo  Succession. Sans rêver de  battre des records de vente, le chanteur souhaitait surtout que sa musique soit écoutée. Les moyens pour y parvenir qu’il choisit en même temps comme baromètres : Youtube et Facebook. Avec la petite équipe qui l’accompagne, ils visaient les 5.000 vues en six mois. Trois semaines après sa publication sur Youtube, le clip de sa chanson  Loungouba Lua Bola a été vu 5.400 fois et 400 autres fois dans une autre vidéo qui  annonce une soirée prévue le 2 juillet. De même sur Facebook, la page officielle de l’artiste a récolté, en trois jours, 2.300 likes (J’aime). Au total, plus de 8.000 marques d’attention et d’intérêt à son œuvre. Dans la foulée, Connivences de Jocelyn Armel Le Bachelor , un habilleur de Paris qui a pignon sur rue voudrait en faire son égérie.

Dans la suite de sa communication sur le  net, Abel Dibassa part, dès cette semaine, à la rencontre des mélomanes pour essayer d’écouler bien  évidemment son produit mais surtout de «recueillir des critiques afin de mesurer le chemin qui lui reste à  parcourir». Ce samedi 2 juillet, à partir de 20 heures, le chanteur va ainsi animer une soirée dédicace au Mont Fleury à  Nantes. Au programme, dédicaces de l’album  Succession , échanges avec la presse et le public ainsi que du playback sur une scène qu’il va partager avec l’orchestre Congo Show du chanteur Ulrich Gola et de la talentueuse chorégraphe Leslie.

À noter que l’album Succession d’Abel Dibassa, sorti officiellement le 24 juin et qui contient dix titres a été intégralement arrangé par  Sammy Massamba, une des références majeures de la musique du Congo-Brazza (On y reviendra). Ce disque est en vente en ligne et à la Fnac notamment.|Botowamungu Kalome(AEM)