Rivé Kono se refait une jeunesse en Angola


Capture d'écran

Promesse tenue : Rivé Kono s’est produit, le 20 août dernier, en playback à Kimbangu, un quartier populaire de Luanda devant les mélomanes angolais qui, une année auparavant, lui avaient réservé un accueil chaleureux. Accompagné d’un groupe de danseuses recrutées pour l’occasion, le chanteur a fait étalage de son talent devant une foule nombreuse venue de plusieurs quartiers de Luanda pour l’encourager.

En véritable show man, le chanteur a galvanisé l’assistance avec des chansons de son répertoire, notamment celles enregistrées avec Papa Wemba, son mentor aujourd’hui disparu, à qui il a rendu hommage. Parmi ces œuvres, la chanson culte Jeunes en vogue, une sorte d’hymne pour des sapeurs, ces victimes de la mode qui ne juraient que par Papa Wemba, plébiscité roi de la Sape. Marlyse tirée également de son tout premier album, sorti en 1982, réalisé avec le concours de Papa Wemba et Viva la Musica…pour ne pas les citer toutes.

Artiste doué, mais également adepte de la « religion kitendi », le chanteur se fait désormais appeler « Le Saint esprit de la Trinité Kitendi » dont le Père fut Kula Mambu et le fils Niarcos. C’est un peu la profession de foi que Rivé Kono a déclamée devant les journalistes dès son arrivée à Luanda où une masse d’admirateurs était venue l’accueillir pour ensuite l’escorter jusqu’à son point de chute.

Plus que motivé par ce premier coup d’essai en solo, le chanteur prépare d’ores et déjà son prochain voyage. Pour un long séjour qu’il compte mettre à profit afin livrer, avec son groupe déjà mis sur pied, quelques prestations dans la capitale angolaise mais aussi en dehors de ce pays.|Jossart Muanza (AEM)

  • Capture d'écran

À LIRE ÉGALEMENT SUR

Digitalcongo.net>>>>

Africatime.com>>>>