Entre panses abyssales et politiques interchangeables

Au contact de Kabila, ils se sont tous abrutis, non pas que l’intéressé serait un abruti hautement contagieux, juste que l’on gagne et l’on assure sa place auprès du « Raïs » en l’enfermant dans l’illusion de l’homme indispensable. Cela va de graves violations des droits de l’homme incarnées par Kalev le patron de l’Agence nationale des renseignements (ANR) à la prostitution morale et intellectuelle assumée de Kin Kiey, en passant par le mensonge et des arrangements avec la vérité érigés au rang de religion par Lambert Mende Omalanga. En s’en remettant au mauvais génie de ces courtisans, Kabila s’est… Continue reading

RDC : ça craque d’un peu partout, sinon tout va bien

À Beni et dans les environs, chaque semaine s’ennoblit de ses dizaines de morts. Pas besoin de pinailler sur l’identité des tueurs et des commanditaires : ADF, FDRL ou Maï Maï, tous font bénéficier leurs victimes d’une égalité de traitement, un mode opératoire rodé, éprouvé, récurrent. Au Grand Kivu toujours, Nande et Hutus tiennent une comptabilité macabre et jouent à qui collectionnera le plus grand nombre des scalps des voisins. Ils en seraient à deux ou trois petits milliers de victimes. À Tshikapa, un conflit intra-clanique a vidé la police locale de tous ses éléments qui ont rejoint un mouvement… Continue reading

Et si notre péché était d’avoir pardonné aux mobutistes ?

En 1992, au sortir de la Conférence Nationale Souveraine avec un gouvernement dirigé par Étienne Tshisekedi désigné le 15 août 1992, Mobutu n’avait plus de prise sur les événements pour conserver son pouvoir. Dans la configuration politique de 1990 à 1992, le Léopard était très affaibli face à une opposition dopée par la popularité incontestable de Wa Mulumba. La fin de la deuxième République paraissait inéluctable avec la mission confiée au gouvernement Tshisekedi d’organiser le référendum sur la nouvelle constitution et les élections générales. Loin de désarmer, le Maréchal s’est évertué à gagner du temps avec l’espoir d’un pourrissement de… Continue reading

Joseph Kabila : C’est, peut-être, déjà trop tard

Il vient de s’écouler une semaine dense sur le pan diplomatique pour la RDC : une sanction américaine contre le général Kanyama, la déclaration de Kikaya Bin Karubi émissaire de la RDC aux Etats-Unis qui confesse n’avoir pu empêcher cette sanction décidée par Barack Obama lui-même, la résolution des parlementaires européens qui demandent à Joseph Kabila de démissionner dès la fin de son mandat, constat de violations des droits de l’homme par une mission de l’Union européenne, reconduction des  sanctions ciblées par le  conseil de sécurité, la déclaration du président congolais dénonçant le slogan « Wumela » de ses apologistes qui l’incitent… Continue reading