AFRIQUECHOS.CH
newsletter
Rechercher
 
Traduction
_L'INFO A LA SOURCE

_

 


 


ACCUEIL > CULTURE & ARTS

Haoussa Movies : La reine Fati Muhammad est de retour
mercredi 28 février 2007 Adamu Abubakar Gwarzo (AEM), Abuja-Nigeria

Fati Muhammad est l’une des toutes premières coqueluches du Haoussa Movies. L ’éternelle jeune dont la popularité dépasse les frontières du Nigeria a vu le jour le 15 Juin 1982 à Rigiyar Lemo dans l’état de Kano, au nord ouest du Nigeria. Fati a pris une retraite anticipée après son mariage controversé qui, malheureusement, n’aura duré moins de 3 ans .

Son retour inattendu au Haoussa Movies est perçu, par beaucoup, comme une mauvaise décision, vu le fantastique jubilé qui a marqué la fin de sa carrière d’ actrice . Mais, Fati n’ est pas de cet avis. Elle est plus que jamais déterminée à reprendre sa place de reine du Haoussa film. Elle s’est confiée à Afriqu’Echos Magazine ( AEM )


Pouvons-nous connaître votre vrai nom ?

Assalamou Alaikoum ! Je m’appelle Fati Muhammad, je suis néé le 15 juin 1982 à Rigiyar Lemo, dans l’ état de Kano .

Malama Fati, quel est l’état de vos relations avec votre public ?

Mes relations avec mon public sont plutôt cordiales. Les gens, autour de moi, m’aiment bien et avec mes collègues nous vivons comme une famille .

Avec quel Directeur préferez-vous travailler ?

J’ adore travailler avec Ali Nuhu. Ce dernier ne tolère pas de pagaille ; avec lui, c’ est soit vous vous concentrez pour bien travailler, ou alors vous quittez.

Depuis votre retour de l’étranger, quels sont les films dans lesquels vous avez joué ?

Franchement, j’ ai joué dans beaucoup de films que mon frère Ali Nuhu a produits et dirigés. Je peux citer Gasa et Afadan Daiman ...

Quel regard portiez- vous sur les fans du Haoussa Movies lorsque vous étiez à Londres ?

A Londres on se rencontre et on se salue avec les Nigerians et les Nigeriens , quelque fois on se rend visite.

Après votre retour de Londres quel est le film que vous avez aimé le plus ?

J’ ai beaucoup aimé " Gasa et Afadan Daiman "

Quelle difféence il y a-t-il entre la vie de Londres et celle du Nigeria ?

Il y a une très grande différence surtout en matière de religion. En ce qui concerne le film , je n’ ai pas visité leur centre de production de films pour vraiment voir la différence . J’ ai seulement regardé leurs films à l’ écran .

Quels sont les problèmes auxquels vous êtes confrontée ce moment ?

Je n’ ai aucun problème en ce moment , Je suis vraiment okay .

Combien gagnez- vous en moyenne par contract ?

Je réserve cela pour moi-même .

Des rumeurs font état de l’existence d’une intimité entre Lawal et vous, qu’en est il au juste ?

Ce ne sont que des rumeurs, Lawal et moi on se repecte c’ est tout !

Seriez-vous amoureuse de quelqu’un de l’l’instrie du film ?

Personne ! Je ne suis amoureuse d’aucun acteur ou producteur.

Vous arrive-t-il de jouer des rôles à credit ?

Non ! N’empêche, si quelqu’un que je respecte me demande de le faire, je le peux bien .

Quels sont vos conseils à l’endroit des acteurs qui évoluent dans l’industrie du film ?

Je profite ici de l’occasion pour demander à mes collègues acteurs de rester unis pour que nous soyions comme une famille .

Quel genre de cadeau aimez- vous dans votre vie ?

J’ aime de longs boubous, du genre de ceux que portent les femmes saoudiennes .

Quelle est votre couleur préférée ?

J’aime la couleur noire , le marron et le rose .

Quel est votre message pour vos fans ?

Je leur souhaite bonne chance dans toutes leurs entreprises

Merci, Fati Muhammad

C’est moi qui vous remercie |

Propos recueillis à Abuja, par Adamu Abubakar Gwarzo (AEM)


 
16 commentaires
Version à imprimer envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Voir les commentaires/Réagir


Dans la même rubrique
 
Dakar Trottoirs : destin cul-de-sac de la jeunesse 3 05 2014
L’inavouée africanité du tango évoquée au festival Vues d’Afrique à Montréal 2 05 2014
Clôture du festival « Vues d’Afrique » : Montréal honore la création cinématographique 13 05 2013
« Kinshasa Kids » présenté à Montréal au festival Vues d’Afrique:le pouvoir obscur des pasteurs sur le destin des enfants 3 05 2013
Festival de cinéma « Vues d’Afrique » à Montréal : sujets brûlants et personnages controversés au programme 19 04 2013
L’actrice Laurentine Milebo : « Je me sens femme avant tout, mère, grand-mère… » 20 10 2012
L’Afrique dans sa pluralité au cœur de la 28ème édition du festival de cinéma Vues d’Afrique de Montréal 10 05 2012
7e édition du Festival du film black de Montréal : Focus sur les réalités « noires » 3 10 2011
27e édition de « Vues d’Afrique » : Les destins des femmes africaines évoqués avec gravité et humour 11 05 2011
« Viva Riva ! », le long métrage congolais favori au Festival international de cinéma « Vues d’Afrique »de Montréal 6 05 2011
RDC : sur les traces des assassins de Kabila 15 04 2011
Le Congolais Djo Tunda wa Munga remporte six Oscars de l’Académie du Cinéma africain 6 04 2011
Mostra du cinéma africain de Barcelone : Une 15e édition sous le signe de la jeunesse 16 11 2010
25e édition du festival de cinéma PanAfrica International de « Vues d’Afrique » 23 04 2009
Le premier film africain en 3D gratuit sur Internet : Explications pour cette première 24 11 2008
 
Copyrights ©Afriqu'Echos Magazine 2003-2007. Tous droits réservés.
CP. 304 1024 Ecublens-Lausanne /Suisse
Tél. ++41 79 365 04 24
e-mail:aem@afriquechos.ch webmaster@afriquechos.ch 2007
Design by Multiart