AFRIQUECHOS.CH
newsletter
Rechercher
 
Traduction
_L'INFO A LA SOURCE

_

 


 


ACCUEIL

Cardinal Malula : Une messe en sa mémoire, ce dimanche, en région parisienne
jeudi 5 novembre 2009 Botowamungu Kalome (AEM)
JPEG - 40.3 ko
Le défunt cardinal Joseph Albert Malula| Photo d’archives

Initiateur d’un certain nombre d’actions qui ont ancré l’église catholique dans l’environnement sociologique congolais en collant au plus près de ses aspirations et de ses réalités, le feu cardinal Joseph Albert Malula sera honoré, ce dimanche 8 novembre, au Blanc Mesnil en région parisienne, par un mouvement des « mamans catholiques ». À l’occasion du 20ème anniversaire de sa disparition, une messe d’action de grâce est, en effet, prévue à 15 heures à l’église Saint Charles, au 107 avenue Normandie Niemen (près du musée du Bourget) au Blanc Mesnil.


L’on ne saura jamais s’il fut un politique au sein de l’église ou plutôt un prélat engagé sur le terrain politique. En tout cas, le Congolais Malula a mené au sein de l’église catholique un combat qui peut être compris comme celui de l’émancipation de l’église catholique congolaise qui, sans rejeter l’unité de la foi catholique, devait se construire une identité qui corresponde à ses codes sociologiques et qui épouse la courbe de l’émancipation du peuple congolais commencée avec la lutte pour l’indépendance politique. C’est ainsi que, lors de son homélie le jour de son sacre comme évêque, il va lancer l’idée d’ « église congolaise dans un État congolais ». Et quand, en juillet 1974, il crée la Maison des Sœurs de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, les postulantes vont porter une camisole et des pagnes plutôt que les traditionnelles voiles et soutanes. Au-delà de ces signes extérieurs, Joseph Malula a réussi à obtenir du Vatican l’instauration du « rite zaïrois de la messe » célébré en langue nationale (lingala) et agrémenté des tam-tams, xylophones, likembe, ngongi… en lieu et place des chants grégoriens. Beaucoup se rappellent encore de sa mémorable déclaration au concile Vatican II : « Hier les missionnaires étrangers ont christianisé l’Afrique, aujourd’hui les Négro-africains vont africaniser le christianisme ».

L’empêcheur de tourner en rond

Bien avant que l’on évoque la théologie de la libération en Amérique du Sud notamment, Joseph Malula se préoccupait tout autant du salut des âmes que de la libération politique des Congolais. En 1956, il cosignera, avec des intellectuels et politiques congolais, le « Manifeste de la conscience noire » pour dénoncer le colonialisme et exiger l’indépendance du Congo. Quand en 1972, le président Mobutu lance sa politique de recours à l’authenticité et la fameuse « zaïrianisation », l’évêque réagit et part en exil au Saint siège.

Pour rappel, Malula, né le 17 décembre 1917 à Kinshasa, est entré, en 1931, au Petit séminaire de Mbata-Kiela au Mayumbe puis au Grand séminaire de Kabwe au Kasaï avant d’être consacré prêtre le 9 juin 1946, au stade reine Astrid (devenu stade Cardinal Malula). Le jeune prêtre sera alors affecté successivement comme Professeur au Petit Séminaire de Bokoro au Mai-Ndombe, Vicaire, puis Curé à la Paroisse Saint Pierre et à celle de Christ-Roi. Le 22 septembre 1959, il devient évêque auxiliaire puis archevêque de Kinshasa en 1964. En 1969, Rome va l’élever au rang de cardinal. Cette vie dense et engagée s’est arrêtée, un 14 juin 1989, sur un lit des Cliniques universitaires de Louvain en Belgique.|Botowamungu Kalome (AEM)


 
2 commentaires
Version à imprimer envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Voir les commentaires/Réagir


Dans la même rubrique
 
RDC : 30.000 réfugiés angolais candidats au retour contre 18.000 qui souhaitent rester 12 08 2014
La TNT, une menace pour les chaînes africaines ? 31 07 2014
Angola : colloque sur la vie et l’oeuvre de Kimpa Vita 24 07 2014
Le centre hospitalier Monkole devient le second hôpital général de référence de Kinshasa 13 06 2014
Brazzaville-Kinshasa : passeport et visa désormais indispensables pour traverser le fleuve 22 05 2014
Défense : la carte des pays africains qui dépensent le plus 26 04 2014
Clarisse Mpanumpanu consacrée pasteur 25 04 2014
Environment : Syanga Abílio en super VRP d’Ambiente Angola 2014 15 04 2014
Espace : lancement du premier satellite africain en 2017 15 04 2014
Angola : 1.500 emplois créés dans les domaines de l’énergie et de l’écologie 16 03 2014
RDC : 563 secrétaires généraux retraités privés de leur pension pendant 33 mois 9 03 2014
Quels sont les salaires officiels des dirigeants africains ? 1er 03 2014
Ben Moukasha : « Faire de la sapelogie, de la passion vestimentaire, un enjeu économique au Congo » 12 01 2014
RDC : vers la pénalisation de l’homosexualité 24 12 2013
L’Angola dément toute interdiction de l’islam 27 11 2013
 
Copyrights ©Afriqu'Echos Magazine 2003-2009. Tous droits réservés.
CP. 304 1024 Ecublens-Lausanne /Suisse
Tél. ++41 79 365 04 24
e-mail:aem@afriquechos.ch webmaster@afriquechos.ch 2009
Design by Multiart