AFRIQUECHOS.CH
newsletter
Rechercher
 
Traduction
_L'INFO A LA SOURCE

_

 


 


ACCUEIL

Congo : Marée noire sur 400 km de côtes à Pointe-Noire
mardi 18 décembre 2012 Philippe Edouard (pour AEM)
JPEG - 97.6 ko
Une vue de la côte congolaise polluée|Photo : Rénatura Congo

Si l’information sur un début d’épidémie de choléra a été relativement bien relayée par les médias et se trouve au centre des préoccupations des responsables sanitaires, pas un mot cependant sur la marée noire la plus importante de son histoire subie par Ponton La Belle et ses alentours. Malgré tout, RFI dans un long reportage audio signé Igor Strauss et réalisé par François Percheron a pourtant révélé que les plages de Songolo, La Pointe Indienne ou encore Loango sont atteintes depuis septembre 2012 dans une quasi indifférence. L’ONG Rénatura Congo, qui oeuvre pour la protection des tortues marines, a même apporté la preuve par l’image sur sa page Internet ! Jean Claude Berri (Dac-Presse) parle même de quelques 300 ou 400 kilomètres de côtes polluées !


Sur les réseaux sociaux sur Internet, une large partie de la population congolaise évoque une fin du monde dont les récentes catastrophes à Pointe Noire comme à Brazzaville (crash aérien du 30 novembre) seraient les signes annonciateurs. En cause : La date du 21 décembre 2012 qui marquerait la fin d’un baktun, unité de temps employée dans le compte long du calendrier méso-américain cher à la civilisation Maya. Cela ferait sourire l’historien Français Luc Mary qui a répertorié 183 fins du monde depuis la chute de l’Empire Romain ! N’empêche, il nous faudra encore subir 2020 d’ores et déjà annoncée comme la prochaine fin du monde pour remplacer celle de cette - presque - fin d’année.

Malgré cette succession de catastrophes, les Ponténégrins espèrent passer un agréable Noël : Suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur Pointe Noire faisant de nombreuses victimes et de très nombreux sinistrés les 17 et 18 novembre derniers, un début d’épidémie de choléra a été déclaré par Alexis Elira Dokelsias (Directeur Général de la Santé) faisant état de neuf cas déclarés dans les hôpitaux de la ville (Source : Les Dépêches de Brazzaville). La chaine de Télévision DVS+ rapportant par ailleurs une contamination générale des détenus au commissariat central de Police de la ville Océane.|Philipe Edouard (pour AEM), Point-Noire, Congo


 
0 commentaires
Version à imprimer envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Voir les commentaires/Réagir


Dans la même rubrique
 
RDC : les sapeuses, une minorité dans un monde d’hommes 1er 12 2014
L’archevêque Kodja Guy-Vincent, ancien rappeur ivoirien, prêche le leadership 19 11 2014
Ruée des milliardaires africains sur l’immobilier de luxe londonien 4 11 2014
Congo-Namibie : un institut de formation technique et professionnelle inauguré à Loudima 27 10 2014
Angola : les Portugais principaux bénéficiaires du trafic de faux visas 22 10 2014
Angola : le retour des anciens réfugiés angolais de la RDC retardé par des tentatives de fraude 22 10 2014
Angola : l’âge légal du mariage sera fixé à 16 ans 22 10 2014
Angola : 100 familles jetées à la rue pour« occupation illégale » à Kilamba 13 10 2014
L’Angola investit 16 millions d’euros pour l’informatisation des écoles primaires 29 09 2014
Luanda : accès libre à Internet pour 30.000 usagers par jour 10 09 2014
RDC : 30.000 réfugiés angolais candidats au retour contre 18.000 qui souhaitent rester 12 08 2014
La TNT, une menace pour les chaînes africaines ? 31 07 2014
Angola : colloque sur la vie et l’oeuvre de Kimpa Vita 24 07 2014
Le centre hospitalier Monkole devient le second hôpital général de référence de Kinshasa 13 06 2014
Brazzaville-Kinshasa : passeport et visa désormais indispensables pour traverser le fleuve 22 05 2014
 
Copyrights ©Afriqu'Echos Magazine 2003-2012. Tous droits réservés.
CP. 304 1024 Ecublens-Lausanne /Suisse
Tél. ++41 79 365 04 24
e-mail:aem@afriquechos.ch webmaster@afriquechos.ch 2012
Design by Multiart