AFRIQUECHOS.CH
newsletter
Rechercher
 
Traduction
_L'INFO A LA SOURCE

_

 


 


ACCUEIL

Incroyable mais vrai
Kinshasa, la jungle : On recrée la citoyenneté à partir de rien
mardi 5 juillet 2005 Serge Makobo (AEM) Kinshasa- RD Congo
JPEG - 18.5 ko
Il faut s’armer de patience si l’on veut se faire enregistrer et obtenir sa carte d’électeur (Photo : AEM-Kinshasa)

Ce ne sont pas des imperfections. C’est une question de choix ; entre faire plaisir à Washington, Bruxelles, Paris et éviter de frustrer des Congolais par une organisation des élections gagnées d’avance, il devrait plutôt et sans doute se manifester un sursaut de patriotisme. Hélas ! Tout est pourriture dans ce Congo « démon - cratique » qui se plaît à se faire imposer des volontés extérieures.


L’heure est grave. La RD Congo se distingue par une légèreté qui ne peut être tolérée nulle part au monde. Au nom d’un passé de quarante ans sans élections, imaginez que n’importe qui peut s’octroyer la nationalité congolaise en moins de dix minutes, comme beaucoup l’ont usurpée, armes à la main. Il suffit, pour cela, de se présenter dans un centre d’identification avec la fameuse carte verte du temps de Mobutu, falsifiable à souhait à l’alcool ou à l’huile de frein. Il suffit, aussi, de se munir de toute autre "carte de service" dont la plupart se négocient dans la rue où des sérigraphies s’adonnent à la fabrication de sceaux à n’en point croire. Du simple cachet « Payé Merci » au sceau de la haute sphère, tout y passe.

Quant aux cartes d’élève ou d’étudiant, n’en parlons surtout pas, elles se trafiquent à découvert dans la ville. Les hommes au pouvoir ne disent mot. Peut-être consentent-ils maintenant qu’il faut battre le fer parce qu’il est chaud. Ce silence coupable a, sans doute, une signification : le Parlement des composantes voit, en la vraie opposition, un obstacle à ses intérêts partisans. La preuve est que tout a été fait dans la précipitation, par crainte d’être pris de court par la révolte populaire d’une population déboussolée, désabusée qui attendait voir la nation négocier un virage de sauvetage le 30 juin 2005. On prend Dieu à témoin, nulle part au monde, on n’a vu ça. Il faut peut-être rayer le Congo de la carte du monde.

JPEG - 25.4 ko
Devant un "centre d’enrôlement", chacun attend, depuis 8h, son tour.(Photo : AEM-Kinshasa)

Dans les médias, tout est visible. Ce sont une crème de Congolais qui se complaisent dans cette légèreté qui nuit à la renaissance d’une nation, laquelle se défigure au fil du temps. Pourquoi faire cadeau de nationalité à qui veut ? Peut-être pour aider ceux qui, comme Catilina, l’ont usurpée. Du temps de Mobutu, il y avait tout de même une certaine fierté, même si cet autre dictateur est à la base de ce qui nous arrive. Il n’est pas exclu que, demain, un natif du Congo ne soit reconnu tout simplement parce qu’il a refusé de participer à des opérations d’enrôlement des électeurs naïfs qui ignorent tout des agendas cachés.

Le processus électoral est plutôt mal parti. Dopé par le rattrapage d’une somnolence prolongée, orgueilleux et méprisant, l’abbé Malu Malu désorganise la démocratie par l’empressement. Il s’agit, pour lui, de renvoyer l’ascenseur à ses parrains. Sa Cei est tout, sauf une commission chargée d’organiser des élections gagnées d’avance. Or, celles-ci ( élections) ne sont pas une affaire des seuls belligérants. C’est une question de vie ou de mort. La survie du Congo est à ce prix. Comme dit tout Kinois averti, « ezali likambo ya mabele » (entendez c’est une question de patrimoine commun).|Serge Makobo SBI (AEM-Kinshasa)


 
4 commentaires
Version à imprimer envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Voir les commentaires/Réagir


Dans la même rubrique
 
Mbuji-Mayi (RDC) : Les agriculteurs du Kasaï oriental réclament des crédits pour augmenter leur production 24 04 2008
Luanda sous les eaux, au moins 19 personnes tuées par les inondations 23 01 2007
Angola : Du diamant taillé, bientôt en vente libre 22 11 2006
Bruxelles :bataille rangée entre partisans du PPRD et Congolais de Belgique. Bilan : une vingtaine d’arrestations 11 09 2006
Kinshasa : La police anti-émeute réprime violemment une manifestation pacifique faisant plusieurs blessés 12 07 2006
KINSHASA - RDC : la Haute autorité des médias met en garde contre une campagne de haine 18 05 2006
Kinshasa : Une marche des fidèles de Kutino violemment réprimée par les forces de l’ordre 17 05 2006
Lubumbashi : Splendeurs et décadences 2 05 2006
Bangui : SOS Centrafrique 3 02 2006
Libreville-Gabon : Les états-majors des candidats à la présidentielle, entre l’optimisme et l’angoisse 28 11 2005
Kinshasa : Grogne dans la fonction publique : les agents de l’Etat en grève illimitée 16 09 2005
Kinshasa : la résistance d’un peuple sans machettes 2 07 2005
GENEVE : Rencontre de Madame Kalala avec les représentants des ONG 12 04 2005
Niamey : Francophonie : une semaine pour les Jeux 16 03 2005
Lubango (Angola) : un camion fonce dans la foule ; bilan au moins 20 morts et 70 blessés 10 02 2005
 
Copyrights ©Afriqu'Echos Magazine 2003-2005. Tous droits réservés.
CP. 304 1024 Ecublens-Lausanne /Suisse
Tél. ++41 79 365 04 24
e-mail:aem@afriquechos.ch webmaster@afriquechos.ch 2005
Design by Multiart