AFRIQUECHOS.CH
newsletter
Rechercher
 
Traduction
_L'INFO A LA SOURCE

_

 


 


ACCUEIL

Manuaku Waku "Pépé Felly" fait à nouveau parler de lui
vendredi 25 février 2005 Jossart Muanza(AEM)
JPEG - 11.1 ko
Félix Manuaku Waku "Pépé Felly", le magicien de la guitare (Photo : Africa International)

Réagissant à l’article publié récemment dans nos colonnes, Manuaku Waku Pépé Felly précise qu’, en dehors d’African’Mambo, qu’il vient de monter à Lausanne, il reste le leader charismatique, le père spirituel de Grand Zaïko Wawa , même si, pour le moment, le processus de reformation se déroule sans lui. A Joe Poster et à ses nouvellles recrues ainsi qu’aucx mélomanes, il assure de sa présence lors de la sortie officielle de ce groupe à Kinshasa.


Il ajoute que le projet consiste par ailleurs à la mise ne place d’une école de musique dont les élèves devront suivre leur formation pratique sur scène avec Grand Zaïko.

Longtemps resté dans l’ombre, le magicien de la guitare veut et mérite pourtant que l’ on(re)parle de lui . Contrairement à ce que d’aucuns croient, en effet, Félix est loin d’avoir rangé sa guitare dans un grenier. Pour preuve, il a partcipé, ( notre confrère "France Info musique" en parle), dans le nouvel album de Lokua Kanza .

Pepe Felly, maître du sébène

Sous le titre " Pepe Felly, maître du sébène" Africa International Magazine, de notre conseur Marie-Roger Biloa (dans son édition N°383 du mois de janvier 2005 ) écrit en substance : Félix Manuaku, alias Pepe Felly, est connu pour avoir inventé un style : le sébène, combinaison de notes dansantes qui fait la réputation des musiques urbaines du Congo à travers le monde. Son nom reste attaché à Zaïko Langa-Langa, groupe phare de la rumba congolaise, qu’il fonda avec Papa Wemba au cours des années 70. Au plus fort de sa carrière, il avait enregistré Love me, love en compagnie de Jimmy Cliff et joué avec Jacques Higelin. Désormais installé en Suisse, il reste une personnalité qui compte, malgré sa discrétion" fin de citation.

Pépé Felly, il convient de le rappeler, vient de mettre sur pied à Lausanne une nouvelle formation musicale : African Mambo (photo ci-contre) .

Ce groupe qui se veut l’ambassadeur de la "Rumba", du "soukouss", mais aussi du "zouk", de la "Salsa", du "Mambo" et du "Merengue", est constitué pour l’essentiel d’artistes chevronnés dont certains noms connus . Parmi eux, le chanteur de charme Blaise Matadidi alias "Blaise Canta" (un ancien d’Empire Bakuba), le batteur Dalo Mussenge dit "Dalo Star" , le trompettiste Souris Kongolo ( un ancien de l’OK Jazz ), le pianiste Michel Kibonge... A noter également la présence de Médard Mbanza, bassiste(ex. Grand Zaïko) ; Jerry Wanshe, Salomon Mundeba et Willy Lindanda, chanteurs ; Mathis Lukondo, trompétiste Fanck Vediaka, Thomas Monene et Pierrot Mundeba, guitaristes et du Cubain Mambi, congas.

Cirieusement, le chanteur Joel Mukoma, Jo El, pour les intimes, enfant chéri de Pépé Felly ( ex. Grand Zaïko, l’auteur de "Menace de divorce"), manque à l’appel. De même que le talentueux Brezza Cavalini qui, il le faut le dire, a déjà fait ses preuves, ainsi que le batteur Aimedo Lomasa alias Star Nyura ( ex Langa-Langa Stars).

Ces derniers, apprend-on, ont bel et bien été contactés, mais n’ont pas souhaité se joindre à eux. Le chanteur Joe El, devenu le messager de la bonne parole, aurait décliné l’offre pour, selon lui " éviter de faire un mélange de genres", préférant les cantiques au Ndombolo.

Avec le concert du samedi 12 mars prochain (de 21h à 2h du matin), au centre culturel chilien à la Place du Flon, ils en seront, précise-t-on, à leur quatrième apparition sur scène en Suisse mais la toute première du genrepour Lausanne.

Déjà, en guise d’avant-goût, ils fixent rendez-vous aux mélomanes le samedi 5 mars 2005 à l’occasion de l’ouverture du café-bar Paka-Djuma (géré par un Congolais) à Lausanne ( Av. Alloys-Fauquez 28, Bellevaux).

A lire aussi sur Digitalcongo "

Manuaku Waku : " Je reste le leader charismatique et le père spirituel de Grand Zaïko Wawa »

Artcle lié Avec African Mambo, Manuaku Waku Pépé Felly se lance dans une nouvelle aventure


 
2 commentaires
Version à imprimer envoyer l'article par mail title= envoyer par mail Voir les commentaires/Réagir


Dans la même rubrique
 
Seskain Molenga : un album, 19 chansons, zéro dédicace, zéro cri d’animation 29 08 2014
Lutumba Simaro : « C’est au prix des sacrifices que je suis resté fidèle à Franco pendant 30 ans » 26 08 2014
Les prémices de l’album « Divorce à l’amiable » sur Youtube 21 08 2014
Angola Music Awards 2014 reporté au 13 septembre 21 08 2014
Concert : Le Karmapa reçoit l’onction de Jeannot Bombenga 13 08 2014
Le Karmapa : « C’est en écoutant mes chansons que je me rends compte que je suis un artiste engagé » 12 08 2014
Le chanteur Socorro, une aura qui déborde de la province d’Uíge 12 08 2014
RDC - Libanga : l’art du « name dropping » qui peut rapporter gros 4 08 2014
Le guitariste S.O.S Matondo : « Notre musique est gangrenée par le plagiat, l’à-peu-près et le règne des atalaku » 1er 08 2014
Montréal : le reggae taoïste au festival international Nuits d’Afrique 27 07 2014
La magie de la kora a opéré au Festival international Nuits d’Afrique 24 07 2014
Papa Wemba, donneur de leçons 11 07 2014
Tiken Jah Fakoly, l’infatigable porte-voix de l’unité africaine
 9 07 2014
Burning Spear : son charisme rasta a enflammé le Festival international de jazz de Montréal
 8 07 2014
Féfé : « En France, on a encore peur de l’étranger » 8 07 2014
 
Copyrights ©Afriqu'Echos Magazine 2003-2005. Tous droits réservés.
CP. 304 1024 Ecublens-Lausanne /Suisse
Tél. ++41 79 365 04 24
e-mail:aem@afriquechos.ch webmaster@afriquechos.ch 2005
Design by Multiart