Rivé Kono : sortie mondiale du single « Nouvel ordre Mondial de la Religion Kitendi »


Précédé par une campagne médiatique trépidante, le single « Nouvel ordre Mondial de la religion kitendi » est enfin disponible sur toutes les plateformes de téléchargement depuis le samedi 3 octobre 2020. « C’est l’album de ma carrière » avait prévenu le chanteur Rivé Kono qui s’en est donné les moyens : très bonne qualité du son, d’excellentes qualités des images du clip mais aussi des cracks qui ont prêté leurs voix, à savoir Luciana Demingongo, Joli Mubiala. Dans cette chanson en hommage à l’élégance bien griffée, l’artiste y revendique une sorte de filiation avec les pontes de la Sape : Stervos Nyarckos, Papa Wemba et Kester Emeneya notamment.

Le thème de la chanson étant la Sape, la plus belle apparence possible avec des vêtements haut de gamme, le clip en devient plus qu’une illustration : l’atout majeur. Les images dévoilent Rivé Kono avec des pièces rares sorties de sa garde-robe, mais aussi des sapeurs réputés dans les milieux dans l’apologie de leur penchant. Tourné en partie à bord d’un bateau à Lyon et farci des effets spéciaux plutôt réussis, la vidéo ravit l’artiste : « Des jeunes expérimentés dévoués qui se sont impliqués avec passion et volontarisme. Ils se sont bien éclatés, ils ont utilisé, avec beaucoup de talent et  à bon escient le matériel pointu dont ils sont dotés »

 

Un album en route

« Nouvel ordre Mondial de la Religion Kitendi » sera le titre éponyme d’un album qui contiendra 7 chansons parmi lesquelles « Biga Nsumbu, jeune premier » dédié à un producteur de spectacles, remix de « Jeunes en vogue » son inoxydable tube devenu culte,  et « Acha Movoto ». Rivé Nkono s’en délecte déjà enthousiasmé notamment par la prestation des deux anciens de Viva la Musica : « Luciana Demingongo et Joli Mubiala ont chanté avec leur cœur, comme s’il s’agissait de leurs propres œuvres, je ne les remercierai jamais assez »

Cet album marquera également une nouvelle vison de la Sape pour Rivé Kono : « Dans mes précédentes œuvres « Evolution » et « Jeunes en vogue » j’avais repris uniquement des noms de couturiers européens et japonais ; cette fois, j’ai choisi de rendre hommage aux créateurs de mode de notre continent et Dieu sait qu’ils sont nombreux. Ils méritent d’être reconnus, encouragés et davantage promus ». Pour rappel, Rivé Kono est lui-même entrepreneur, depuis plus de 20 ans, avec sa société Eko Recup.

Un engagement social

Dans la foulée, l’artiste qui fourmille d’idées et entend insuffler une nouvelle dynamique à ses activités, a lancé l’initiative d’ériger un mausolée en mémoire de Stervos Nyarckos. Une idée qui a recueilli l’accord de la famille du disparu.

Dans la droite ligne de sa volonté de soutenir des initiatives artistiques, sociales et économiques, Rivé Kono vient de créer l’association NK Kitendi (Nyarcos Kono) pour promouvoir la culture et l’art vestimentaire africain ainsi que  l’image de Stervos Ngatshie, l’un des initiateurs de la Sape. La formation des jeunes aux métiers fait également partie des objectifs. Autre projet qui reste d’actualité : l’inauguration d’un espace récréatif et culturel à Luanda en Angola.|Jossart Muanza (AEM)