Covid-19 : quarantaine obligatoire pour les voyageurs à Luanda


Un isolement de 8 à 14 jours à Luanda devient obligatoire pour toute personne qui se rendrait en Angola, même si la destination n’est pas la capitale. Les passagers nationaux et étrangers en transit seront placés dans un site désigné par les autorités sanitaires, avant de se rendre dans d’autres provinces : c’est ce qui ressort d’un décret récemment signé et promulgué. Les passagers en transit, avec une correspondance le jour même, ne sont pas concernés par cette mise en quarantaine mais devront cependant respecter « les mesures sanitaires » lors de leur séjour à l’aéroport.

Pour rappel, l’Angola a rouvert son espace aérien aux vols internationaux le 21 septembre dernier, après six mois de fermeture en raison de la pandémie de Covid-19, malgré l’état d’urgence sanitaire en vigueur dans la province de Luanda. Ainsi, tous les passagers résidents nationaux et étrangers entrant en Angola sont tenus de se conformer à la quarantaine à domicile, signer une déclaration d’engagement et effectuer un test de biologie moléculaire (RT-PCR) 72 heures avant le départ.

Quant aux étrangers non-résidents, ils “doivent obligatoirement observer une quarantaine institutionnelle et confier leurs passeports aux autorités angolaises d’immigration, qu’ils ne pourront récupérer qu’à la fin de cette période d’isolement”.

Les passagers effectuant des vols au départ de Luanda vers l’intérieur du pays sont également soumis à un test sérologique. Il devient également obligatoire, avant de quitter l’Angola, d’effectuer un test « selon les exigences définies par les autorités du pays de destination».|Jossart Muanza (AEM)