RDC|État d’urgence : pourquoi l’article 119 de la Constitution est mal écrit

Pour faire face à l’épidémie Covid 19, le Président de la République a décrété l’état d’urgence le 24 mars 2020. Il est incontestable qu’aux termes de la Constitution la proclamation de l’état d’urgence relève de la prérogative du Président de la République seul.Le Président du Sénat, sans remettre en cause l’opportunité de l’état d’urgence, estime néanmoins que sa déclaration par le Président de la République était subordonnée à l’autorisation préalable duParlement réuni en Congrès. Le Président de la Chambre haute du Parlement a basé son  argumentation sur l’article 119 de la Constitution. Il s’en est suivi une mini-crise institutionnelle et… Continue reading

Ciao l’ami François Mambi

En ce jour où tu as été rendu à la terre, je cherche toujours des mots, les bons, les plus justes, pour te dire « au revoir » ou « adieu ». On en aurait parlé et tu m’aurais dit, avec un brin de sourire malicieux : « Mais Boto, tu sais bien que je suis agnostique, que je ne crois vraiment pas qu’une force suprême a pris un peu de terre, m’a sculpté puis soufflé dans mes narines afin que je naisse et vive… » Je t’aurais alors rappelé ce surprenant aveu que tu m’avais fait en 2002 au… Continue reading

L’orchestre “Les Bantous de la Capitale” lancé pour la célébration de son 60ème anniversaire

Resté un des rares et derniers gardiens vertueux de ce patrimoine africain et mondial, l’orchestre Les Bantous de la Capitale a récemment réajusté sur la tête de la rumba congolaise sa couronne de la reine des courants musicaux de l’Afrique centrale et sans doute au-delà. C’était à l’occasion d’un concert livré lors de la célébration du 59ème anniversaire de l’indépendance de la RDC. Sur la place de la gare de Kinshasa, il s’était agi d’un événement issu de la collaboration entre deux festivals Rumba Parade et FIRE (festival international de la rumba et de l’élégance), deux organisations qui militent pour… Continue reading

Rufin Hodjar : “Après Brazzaville dans mon premier disque, je viens de dédier une chanson à la ville de Kinshasa”

Artiste musicien, auteur-compositeur, Rufin Hodjar, l’un de meilleurs salseros du Congo Brazzaville avec à son actif un single intitulé Olomi el marido, se prépare à mettre  sur le marché son nouvel album ‘’Dougouba’’ chanté en plusieurs langues africaines notamment haoussa, bambara, swahili, lingala, douala, makoua, lari, et un peu de Sango. Cet album contiendra notamment  une reprise de la chanson ‘’Kinshasa’’ de Francis Bebey. Disponible et affable, Rufin Hodjar s’est prêté au jeu de questions et réponses. AFRIQU’ECHOS MAGAZINE (AEM) : La carrière musicale, c’est la concrétisation d’un rêve d’enfant ? RUFIN HODJAR (RH): Comme on dit n’est pas musicien… Continue reading