État de siège : ce qu’aurait pu être le « service après-vente»

« Je t’aime à en mourir », « Je suis prêt à mourir pour toi », « Je t’offrirai la lune » : ces déclarations enflammées des amoureux ont trouvé leurs traductions dans la vie politique congolaise : « Je suis prêt à mourir pour la paix dans l’Est de la RDC », « Je ferai de la RDC l’Allemagne de l’Afrique ». Pour réaliser une de ces promesses, Félix Thisekedi a décidé de recourir à l’état de siège. Trois mots, comme une formule magique, qui ont déclenché un vent d’optimisme et une ferveur jamais connus depuis les éphémères épopées de Mbuza Mabé et de… Continue reading