Prix Nobel : Désolé, on ne répare pas une femme

Après l’ancien premier Patrice Lumumba, « Prix Nobel de la Paix », le docteur Denis Mukwege vient de gagner la plus grande notoriété internationale jamais connue par un Congolais. Si l’homme politique avait succombé atrocement sous les coups des impérialistes occidentaux, le médecin de Panzi (nord-est)  de la RDC, lui, passe derrière des affreux militaires et rebelles rwandais, derrière des ignobles militaires, rebelles et miliciens congolais qui ont érigé le viol en arme de guerre. Ces odieux vont jusqu’à violer avec un bâton, une baïonnette, le canon d’un fusil… Ce qui place le médecin nobélisé en situation de soigner d’effroyables mutilations génitales… Continue reading

Entre panses abyssales et politiques interchangeables

Au contact de Kabila, ils se sont tous abrutis, non pas que l’intéressé serait un abruti hautement contagieux, juste que l’on gagne et l’on assure sa place auprès du « Raïs » en l’enfermant dans l’illusion de l’homme indispensable. Cela va de graves violations des droits de l’homme incarnées par Kalev le patron de l’Agence nationale des renseignements (ANR) à la prostitution morale et intellectuelle assumée de Kin Kiey, en passant par le mensonge et des arrangements avec la vérité érigés au rang de religion par Lambert Mende Omalanga. En s’en remettant au mauvais génie de ces courtisans, Kabila s’est… Continue reading

RDC : ça craque d’un peu partout, sinon tout va bien

À Beni et dans les environs, chaque semaine s’ennoblit de ses dizaines de morts. Pas besoin de pinailler sur l’identité des tueurs et des commanditaires : ADF, FDRL ou Maï Maï, tous font bénéficier leurs victimes d’une égalité de traitement, un mode opératoire rodé, éprouvé, récurrent. Au Grand Kivu toujours, Nande et Hutus tiennent une comptabilité macabre et jouent à qui collectionnera le plus grand nombre des scalps des voisins. Ils en seraient à deux ou trois petits milliers de victimes. À Tshikapa, un conflit intra-clanique a vidé la police locale de tous ses éléments qui ont rejoint un mouvement… Continue reading

RDC : Samy Badibanga sera-t-il le James Kabarebe de Joseph Kabila ?

« N’ayant jamais été violée, la Constitution sera toujours respectée, et ce, dans toutes ses dispositions. ». Joseph Kabila ne croyait pas si bien dire et n’imaginait sans doute pas qu’il serait rattrapé aussi vite par les faits. À peine avait-il prononcé ce propos le 15 novembre 2016 que 48 heures plus tard, en violation de la constitution, le chef de l’État congolais nommait premier ministre Sammy Badibanga, un Congolais naturalisé Belge depuis 2002. À l’affût et amer de ne pouvoir faire plier le pouvoir, c’est Le Rassemblement qui a levé le lièvre en balançant l’information sur la toile. L’ancien ministre Olivier… Continue reading