Congo : réalisation de 98 km de route bitumée entre Etoumbi et Makoua


AEM

Le district d’Etoumbi, dans la cuvette Ouest au nord de la République du Congo, est désormais connecté par une route bitumée à la ville de Makoua distante de 98 km. Cette réalisation est l’aboutissement d’un projet lancé en 2010 par le président de la République, Denis Sassou N’Guesso qui avait donné le coup d’envoi de la construction de cette route, Makoua-Etoumbi. Hubert Bernard Mayassi, qui habite le district décrit la portée de cette route : « Jusque là, nous faisions près de 9 heures par voie fluviale pour arriver à Etoumbi, mais aujourd’hui ce trajet dure moins d’une heure ».

À cause des intempéries et des contraintes du milieu le chantier dont la réalisation était prévue en 3 ans a connu une durée des travaux aujourd’hui estimée à 4 ans. Les travaux ont porté notamment sur la construction des ouvrages d’art, la préparation de l’emprise, l’exécution des terrassements et la construction de ponts en béton armé. Les travaux de ce tronçon ont été couplés au traitement du ravin d’Etoumbi, pour un coût global de plus de 70 milliards de francs CFA.

L’axe, d’une longueur de 98 km, pourra accueillir jusqu’à 1’000 véhicules par jour et une charge à l’essieu de 13 tonnes. Il va aussi permettre d’assurer la liaison avec la route nationale 2 (Brazzaville-Ouesso-Cuvette-Ouest). Par ailleurs le district d’Etoumbi et en rapport avec la municipalisation accélérée de la Cuvette Ouest, bénéficiera d’autres réalisations, de nature à l’intégrer et l’ouvrir à d’autres départements du Congo, comme le bac sur la Likouala-Mossaka qui desservira Etoumbi et Mbomo et la réhabilitation des routes Etoumbi-Kellé et Ewo-Etoumbi. Des infrastructures transversales à la réalisation des activités des palmeraies d’Etoumbi, Mokédo et Kunda, relancées en mars dernier.|Christian Wilfrid Diankabakana (AEM), Makoua, Congo-Brazzaville

  • Sur la route Etoumbi-Makoua © AEM